visite ombrie italie

La région Ombrie en Italie : Tourisme gastronomique

Vin, huile, produits typiques. Art, musique, traditions et divertissement. Les territoires dans leur partie non contaminée, les parcs naturels et les eaux, les minéraux et les bains thermaux. Comme notre région est belle !

L’Ombrie du vin, de l’huile, des produits typiques « expression du territoire », la bonne cuisine déclinée dans son patrimoine populaire et la tradition revisitée et réinventée par les grands « chefs », les manifestations agroalimentaires directement liées aux produits et celles qui allient art, musique, traditions et divertissement. Et avec tout cela, l' »âme » des territoires dans leur partie non contaminée, les parcs naturels, les eaux minérales et thermales, qui naissent de la nature et servent à composer une image harmonieuse d’un « art de vivre », qui est offert aux touristes en quête de nouvelles sensations et émotions, voire d’anciennes, « figure » propre à l’offre touristique de l’Ombrie.

C’est le sens qui est ressorti des initiatives de la deuxième journée de l’Ombrie à la « Borsa Italiana del Turismo », qui se tient à la « Fiera Milano ». « L’Ombrie et ses territoires sont profondément liés – a déclaré le journaliste Federico Quaranta, protagoniste de l’émission « Decanter » diffusée sur Rai Radio 2 et « Magica Italia, Turismo e Turisti » de Rai1 -, car chaque fois que je retourne en Ombrie, à Norcia, ou à Trevi, ou à Foligno, je suis frappé par l’authenticité des expériences, leur beauté dans la simplicité : l’Ombrie dont j’aime me souvenir est celle d’un déjeuner rustique sous un olivier. Pour moi, ce sont des expériences inoubliables.

Et ce sont aussi des expériences variées et diverses, car – ajoute Quaranta – on pourrait penser que l’Ombrie est petite, et probablement, dans un sens objectif, elle l’est : mais les différentes zones sont si fortement caractérisées par la diversité et l’unicité de leurs traditions, qu’il semble toujours se trouver sur un territoire très vaste, où la diversité fait que le voyage à travers l’Ombrie est toujours une expérience surprenante et ne cesse jamais de surprendre ».

La diversité agroalimentaire et gastronomique a été le thème d’un film documentaire, « Sapore di Umbria », produit par « D. Gusto » pour « Gambero Rosso Channel » en collaboration avec la Région Ombrie, qui a été projeté au « Bit » : vin, huile, truffe, oignon rouge Cannara, haricot Trasimeno, ainsi que de nombreux autres produits utilisés par les « chefs », ont dessiné la nouvelle physionomie d’une cuisine et d’un vin ombriens de qualité, qui s’imposent au niveau national.

Avec le film, une série d’initiatives réparties sur tout le territoire ont été présentées sur la scène du « Bit » : à commencer par la 47ème édition de « Nero di Norcia », le marché-exposition national de la précieuse truffe noire et des produits typiques, 200 stands « à l’ombre de Saint Benoît », « deux week-ends – comme l’a dit l’adjoint au maire de Norcia dans le « talk show » avec Federico Quaranta, modéré par l’auteur de « Sapore di Umbria » Lucio Biagioni – à la cour du Roi Truffe », du 26 au 28 février et du 5 au 7 mars.

Du 27 février au 17 avril, le « Città Slow Dinner Music » aura lieu à Baschi, au restaurant/jazz club « La Penisola », et à Todi, à la Sala dell’Arengo : une façon de combiner – a expliqué Piergiorgio Oliveti, directeur du « Palazzo del Gusto » à Orvieto et directeur de « Città Slow » – l’excellence, la musique et la nourriture, avec des menus inspirés du jazz. Umberto Natale, du « Proloco » de Spello, a présenté « Pétales », « huile, vin et – a-t-il ajouté, en se référant aux différentes « fleurs » du Corpus Domini dans la région – pétales de fleurs » : un calendrier de 10 manifestations annuelles, dont quatre à « vocation œnologique et gastronomique exquise (il faut le dire) ».

La troisième édition de « Pic & Nic », art, musique et goûter parmi les oliviers (« une fête pour ceux qui aiment la nature, la bonne nourriture, la bonne musique, ou qui sont simplement amoureux »), prévue les 24 et 25 avril à Trevi, a été au centre du discours de Giuliano Nalli, président régional de la « Strade dell’Olio ». De « Aphrodisiaque », qui aura lieu en septembre à Città della Pieve, sous la bannière de tout ce qui fait « aphrodisiaque » (des herbes aux épices, des boissons à la nourriture, des parfums aux livres) a parlé le conseiller municipal pour le tourisme. Elle a été suivie d’un essai de « tango », dansé par Daina Pezzotti et Germano Scaperrotta de l’école de tango « Bellezza » de Milan et d’une dégustation d’aliments au safran, par le président du Consorzio Zafferano Alessandro Mazzuoli.

Dans l’après-midi, un concert des Solisti di Perugia a accompagné la projection de photographies des parcs naturels de l’Ombrie par Maurizio Biancarelli. Ernesta Maria Ranieri, directeur régional des zones protégées, et le naturaliste Francesco Petretti de « Geo&Geo » ont participé au débat sur les parcs et la conservation de la nature, tandis que Chiara Dall’Aglio de « Sviluppumbria » a présenté les deux nouvelles marques régionales sur les eaux minérales et thermales.

About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.