visiter sous marin

Visiter un sous-marin militaire : c’est possible

La culture militaire a toujours été source de curiosité et a su attirer un public. Que ce soit autour des grandes batailles historiques ou des technologies militaires, de nombreux musées parsème le territoire national d’un pays qui a de nombreuses fois connu la guerre. Parmi toutes ces installations, il y en a un type qui fait particulièrement rêver : les sous-marins.

Les submersibles sont effectivement d’incroyables machines qui se déploient dans les armées depuis la 2nd Guerre Mondiale. Génération après génération, certains navires sont mis hors d’usages et une partie d’entre eux ont été transformés en musées. La France, qui jouit d’un immense domaine maritime expose plusieurs de ces submersibles, qui sont visitables par le public. Visiter un sous-marin militaire n’a jamais été aussi simple.

La Flore, le sous-marin de Lorient

Parmi ces engins, un des plus fréquenté est La Flore. Il s’agît d’un bâtiment militaire construit initialement par les allemands. A la fin de la guerre, il a été saisi par l’armée française et a opéré sous le pavillon national. Après plusieurs 25 ans de services, il a été exposé en cale sèche à proximité de son port de rattachement : devant la base de sous-marin de Lorient, un immense bâtiment de béton construit durant l’occupation.

Aujourd’hui, La Flore est accessible à la visite pour découvrir la réalité de la vie à bord, voir les postes de combats et les espaces du quotidien.

L’Espadon de Saint-Nazaire

Situé à quelques encablures au sud de Lorient, dans la cité portuaire de Saint-Nazaire, l’Espadon est un musée maritime à ne pas manquer pour tous les amateurs d’histoire militaire.

Ce dernier fait partie d’Escal’Atlantic, un espace de visite Nazairien consacré à la vie en mer en lien avec le passé de ce port. On y voit navires transatlantiques, un écomusée sur l’histoire de la ville et bien entendu l’Espadon, sous-marin construit dans les années 50 et mis en service en 1960 par la Marine Nationale.

Il jouera un rôle de navire de surveillance dans l’Atlantique. Il est sortie de service en 1985 et est depuis amarré devant la base de sous-marin de Saint-Nazaire, très proche visuellement de celle de Lorient. Les visiteurs peuvent aujourd’hui y pénétrer pour découvrir tout son intérieur du tube lance torpille à la motorisation qui permettait au navire d’atteindre les 18 nœuds.

Le Redoutable à Cherbourg

Lorsqu’on évoque un sous-marin à visiter en France, on pense souvent au Redoutable, bâtiment basé maintenant à Cherbourg, à proximité de la Cité de la Mer.

Contrairement aux deux autres navires présentés dans cet article, il s’agit ici d’un sous-marin nucléaire SNLE. Son moteur lui permet ainsi de parcourir de très longues distances sans ravitaillement et son armement lui offrait la possibilité d’envoyer des têtes nucléaires.

En 1996, le Redoutable revient au berceau, à Cherbourg, ville où il a été construit pour être transformé en musée.

Il s’ouvre à la visite en 2002 à proximité de la Cité de la mer, centre d’exposition consacré à l’exploration maritime.

Mis en cale sèche, il est visible gratuitement de l’extérieur et une visite guidée permet d’en découvrir l’intérieure.

Pour en savoir plus sur les sous-marins : https://fr.vikidia.org/wiki/Sous-marin

About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *